• Nouveau conte : petit extrait

     

    Bonjour,

     

    Je réalise qu'avec les marchés de Noël, les présentations des personnages de la Malédiction d'Ariane et les fêtes qui approchent, cela fait un petit moment que je ne vous ai plus parlé de l'avancée de mes projets.

    Je viens donc y remédier à l'aide d'une bonne nouvelle : j'ai entamé l'écriture d'un nouveau conte biggrin

    Celui-ci s'intitule Brise et Écume, et parle de la rencontre entre une fée de l'air et une fée de l'eau. Je vous en offre les premières lignes

     

    Rose

     

     

    EXTRAIT ;

     

    Il était une fois, au cœur de la cité des nuages, une fée de l’air prénommée Brise. Douce et bienveillante, elle était la fille unique du roi des vents, et vivait avec lui au sein du palais cotonneux. À l’instar des autres fées, elle insufflait la vie aux cumulus et soufflait sur ceux qui s’étaient trop éloignés de la cité pour en faire tomber l’eau dont ils s’étaient gorgés. Cependant, cette existence ne la satisfaisait pas.
    La plupart des fées de l’air étaient dotées d’un esprit aussi léger que leur nom. Insouciantes et guillerettes, elles vivaient dans la joie et l’allégresse sans se préoccuper de quoi que ce soit et n’imaginaient pas mener un autre quotidien que le leur. En tant que fille du roi de vents, Brise était pourvue d’un esprit plus fin et d’un naturel aussi curieux que réfléchi. Elle savait qu’un jour, ces qualités lui serviraient pour veiller sur son peuple, comme son père le faisait actuellement.
    Mais contrairement au souhait du roi, la jeune fée ne s’intéressait nullement à la cité, qui lui paraissait fade et sans couleur ; sa curiosité ne se portait pas sur les meilleurs moyens d’améliorer l'existence des fées de l’air, mais sur ce qui se trouvait sous leur lieu de vie : le monde du dessous. Grâce à sa grand-mère et aux légendes qu’elle lui racontait lorsqu’elle n’était qu’une toute jeune fée, elle savait qu’un univers fabuleux s’y trouvait : le paysage changeait de forme comme de couleur et l’on pouvait y rencontrer des créatures plus incroyables les unes que les autres.
    Son père lui interdisait d’y aller, arguant qu’elle n’y avait pas sa place, mais plus les années passaient, plus Brise se languissait de ce monde et de ses merveilles. Elle désirait tant le découvrir de ses propres yeux !
    Un jour, alors qu’elle discutait avec son meilleur ami – une fée plus avisée et prudente que les autres qu’elle affectionnait particulièrement –, elle confia :
    — Je donnerai tout ce que j’ai pour partir de ce pays blanc et explorer le monde du dessous.

     

    Nouveau conte : petit extrait

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :