• Petit extrait de ma prochaine nouvelle à paraître

     

    Bonjour,

    Comme promis, voici un petit extrait de ma nouvelle à paraître en ligne le 20 janvier 
    Bonne lecture ! Surtout, n'hésitez pas à me donner votre avis 

     

     

    Rose 

     

    EXTRAIT :

     

    Argan ouvrit les paupières ; une douleur sourde lui vrillait les tempes et lui donna la nausée. Un goût de bile au bord des lèvres, il essaya de se pencher, mais la corde qui l’entravait l’en empêcha… On l’avait attaché à une chaise !

    Les souvenirs de sa journée lui revinrent peu à peu en mémoire. L’arrêt au hameau avec son maître. La discussion au comptoir du gîte. Le visage derrière la vitre. Son intuition et sa décision de pister l’adolescent à qui il appartenait. La découverte de la grotte. Le dragon. Sa tentative de rentrer prévenir le chasseur qui l’éduquait. Puis son corps à corps et sa défaite…

    La panique lui fit oublier sa souffrance. Il était impératif qu’il rejoigne Baldur ; lui seul était habilité à tuer l’abomination. Il chercha à se dégager, notant au passage que son manteau avait disparu. Hélas, ses liens étaient trop serrés, il n’avait pas la moindre chance de s’échapper. Les sens en alerte, Argan scruta son environnement.

    Il se trouvait dans une chambre de petite taille. Devant lui se dressait un lit aux couvertures tendues. Du coin de l’œil, il entrevoyait une armoire sur le mur à sa droite, surmontée d’un nécessaire de toilette. La luminosité était faible, signe qu’il était resté inconscient longtemps. Qui plus est, il devinait qu’une fenêtre se situait derrière lui, car les rayons de la lune avaient l’air de partir de cette direction.

    Son intuition lui affirmait qu’il était de retour à l’auberge. Comme pour le confirmer, la tenancière entra et éclaira la pièce.

    — Ah, tu es réveillé ! se réjouit-elle lorsqu’elle avisa qu’il la dévisageait. Je commençais à croire que ça n’arriverait pas. Il me semble que mon fils n’y a pas été de main morte.

    Le souffle lui manqua ; Argan resta plusieurs secondes muet.

    — Alors vous savez qui il dissimule dans la caverne, murmura-t-il ensuite.

     

    Petit extrait de ma prochaine nouvelle à paraître

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :